Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Collectifs ou anonymes Collectifs 21 nouvelles histoires de sexe et d'horreur

21 nouvelles histoires de sexe et d'horreur

Envoyer Imprimer PDF

 nouvelles histoires sexe horreur 21nouvelles histoires sexe horreur 21

 

Contes pervers, sombres désirs, extases de terreur, frissons de plaisir et d'angoisse : les vingt et une nouvelles de cette anthologie vous invitent à célébrer les noces noires de la sensualité et du sang.
Un médecin aux pratiques peu académiques vit une étrange " love affair " avec sa " patiente " ; deux amants adultères payent au prix fort leur extase interdite ; une jeune femme s'éveille d'une manière insolite aux émois de la féminité... Chacun des auteurs réunis dans ce recueil au parfum de soufre a puisé dans les profondeurs de son imagination pour vous offrir, sans crainte des tabous, les délices les plus incroyablement impudiques et les fantasmes les plus délectablement féroces.

 

L'avis de Carrie : Rien que la dernière histoire, Lune de miel, vaut le coup ! Pauvre jeune mariée...

 

Pour discuter de cette lecture

 

Newsflash

 

David ne croit pas aux fantômes. Rationaliste convaincu, il met un point d'honneur à démasquer les faux médiums et à attribuer des causes naturelles aux prétendus phénomènes paranormaux. Mais un véritable mystère plane sur la vieille demeure d'Edbrook et, pour la première fois, David se heurte à l'inexplicable. Pour la première fois? Dans son acharnement à nier tout ce qui relève du surnaturel, ne cherche-t-il pas finalement à oublier ce qui le hante depuis l'enfance?

 

L'avis de Carrie : Voilà une histoire de fantômes et de vieille maison hantée comme je les aime. La preuve, j'ai lu ce livre en 2 après-midi. David, qui ne croit pas aux fantômes, va être confronté à ses propres démons et ses propres fantômes. Bon, je dois bien avouer qu'assez rapidement (avant d'avoir terminé la moitié du roman), j'ai deviné ce qu'il en était des habitants de cette lugubre maison. Mais ça n'a enlevé en rien le plaisir de la lecture de ce roman.

 

Pour discuter de cette lecture