Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Collectifs ou anonymes Collectifs L'Empreinte sanglante

L'Empreinte sanglante

Envoyer Imprimer PDF

empreinte sanglante

 

L'Empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre au long d'une rue...Un sujet proposé par l'un des pères de la littérature américaine il y a un siècle et demi. Un défi relevé par huit maîtres du thriller réunis pour la première fois. Sept nouvelles inédites, sept intrigues d'exception. Un livre que vous ne pourrez pas lâcher avant d'avoir suivi toutes les pistes de L'Empreinte Sanglante...

L'avis d'Abso : Quand les plus grands auteurs de thriller français se réunissent ça donne L'empreinte sanglante. Que dire sur ce livre à part qu'il est très bien et que quand, comme moi, on ne connait pas la moitié des auteurs présents, ça peut donner pas mal d'idées de lecture. Mention spéciale pour les histoires de Raphaël Cardetti, Laurent Scalese et Maxime Chattam qui m'ont énormément plu. Par contre celle de Giacometti et Ravenne est à très vite oublier.

 

Pour discuter de cette lecture

Mise à jour le Lundi, 06 Août 2012 14:59  

Newsflash

 

Cela commença par un tremblement de terre. Dans la confusion, au milieu des cris des victimes, personne ne prêta vraiment attention à ce brouillard jaunâtre qui s’échappait de la terre éventrée et que le vent eut tôt fait d’emporter vers la campagne anglaise. Puis des massacres inexplicables, déments, furent signalés sur le passage de la nappe de brouillard. Elle se mit à croître, progressant inexorablement vers les zones les plus peuplées d’Angleterre… Un chef-d’œuvre de la terreur vendu à plus d’un million d’exemplaires !


L'avis d'Abso : Un roman qui souffle un peu le chaud et le froid je trouve. Un début un peu poussif avec une succession de tableaux nous montrant la folie que fait naître ce fameux brouillard. Ensuite, vers la moitié du livre, l'histoire se met vraiment en place pour finir de manière spectaculaire mais peut être un petit peu brutale. Vous l'aurez compris, ce roman n'est ni bon ni mauvais pour moi, il se lit, se range, s'oublie...

 

Pour discuter de cette lecture