Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Etrangers Shelley, Mary Frankenstein ou le Prométhée moderne

Frankenstein ou le Prométhée moderne

Envoyer Imprimer PDF

frankenstein promethee modernefrankenstein promethee modernefrankenstein promethee moderne

 

16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville caché au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. ans la nuit, la jeune Mary - elle n'a pas encore dix-neuf ans - ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme". Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvente ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.

 

L'avis d' Abso : Frankenstein, tout le monde a un jour entendu ce nom mais la vérité est parfois tronquée. Dans l'esprit de la plupart des gens, Frankenstein est un monstre qui déambule d'une allure de mort vivant avec des boulons dans le crâne. Un personnage dangereux mais lent et mou. Or, Frankenstein n'est pas le monstre, il en est le créateur et la créature est un colosse de plus de deux mètres de haut possédant une force et une vitesse surhumaines. Dans ce roman, Mary Shelley arrive à nous faire réfléchir sur l'exclusion, l'amour. Et, même si ce livre est maintenant âgé de presque 200 ans, il n'a pas pris une ride je trouve et le style n'est à aucun moment pesant. On ne s'ennuie pas une minute dans ce récit attachant et prenant. Et, quand on pense que l'auteure n'avait que 19 ans lorsqu'elle créa sa créature, l'une des créatures les plus connues du monde littéraire et cinématographique, on ne peut que rester bouche bée devant un tel talent.

 

Pour discuter de cette lecture

 

Newsflash

 

James Herbert est un auteur anglais spécialisé dans le domaine de l'horreur né le 8 avril 1943 à Londres.

Après avoir caressé la carrière de chanteur et de directeur artistique, James Herbert se consacre à la littérature. Peu à peu, il se spécialise dans l'horreur, sous toutes ses formes. Plusieurs thèmes sont récurrents dans son oeuvre : les catastrophes, le surnaturel, le nazisme et la réincarnation. Il aborde les catastrophes à plusieurs reprises, notamment dans ses premiers romans, comme La Trilogie des rats ou Fog ; tous deux influencés par les romans de science-fiction de John Wyndham. L'horreur qu'il dépeint ici est symbolique du déclin de la société, où même les autorités sont incompétentes. Sa période surnaturelle (Dis-moi qui tu hantes, Le Survivant) laisse l'horreur scientifique pour une horreur plus improbable. James Herbert revient ensuite aux horreurs plus terre à terre en consacrant deux romans historiques où des Britanniques sympathisent avec des nazis. Le dernier thème phare de la bibliographie de James Herbert est la réincarnation, comme dans Others ou Le Jour où je suis mort.

(Source : Evene)

Bibliographie : (dates de publications françaises)

  • Les Rats, 1976
  • Le survivant, 1978
  • Le Sombre, 1986
  • Pierre de lune, 1987
  • Le Repaire des rats, 1989
  • L'empire des rats, 1991
  • Fluke, 1992
  • La Lance, 1992
  • Hanté, 1992
  • Sanctuaire, 1993
  • Fog, 1994
  • Sépulcre, 1995
  • Présages, 1996
  • 48, 1999
  • Ballade pour un ange déchu , 2000
  • La Conspiration des fantômes , 2000
  • Le Jour où je suis mort , 2005
  • Le Secret de Crickley Hall, 2008
  • Les Autres, 2009
  • Magic cottage, 2010