Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Francophones Bazin, Hervé Vipère au poing

Vipère au poing

Envoyer Imprimer PDF

vipere poingvipere poingvipere poing

 

Durant l'été 1922, Jean et Ferdinand sont élevés par leur grand-mère paternelle dans le château familial de la Belle-Angerie, à quelques kilomètres d'Angers. Le décès de leur grand-mère oblige leurs parents, Jacques et Paule, à quitter l' Indochine où le père est cadre dans une université chinoise, pour revenir s’occuper de leurs enfants.
Le livre décrit l'enfance et l'adolescence du narrateur, Jean Rezeau, dit Brasse-Bouillon. Ce dernier décrit ses rapports avec sa famille, et notamment sa mère, dite Folcoche, une véritable marâtre. Ce roman est un huis-clos entre la mère indigne, les trois enfants martyrisés, le père démissionnaire et un précepteur changeant.

L'avis de Lanfear : Ce livre est un de mes premiers "classiques", il est écrit sans concession, avec des passages parfois terribles (...). J'adore ce livre, je l'ai relu au fil des années avec bien sûr une vision qui évoluait... C'est un livre rempli de haine, et le pire c'est de se dire qu'Hervé Bazin a vraiment vécu ça ! Un livre fabuleux bien que dur mais qui ne peut laisser indifférent.

 

Pour discuter de cette lecture

 

Newsflash

 

Nicholas Dismas est un détective privé comme vous n'en avez jamais rencontré : né avec de terribles difformités, il compense la dureté de sa vie par un humour désabusé et la compagnie des drogues et de l'alcool. Engagé pour retrouver un bébé disparu, probablement enlevé à sa mère à la naissance, il lève peu à peu le voile sur des faits troublants ayant eu lieu dans le milieu hospitalier et qui ne sont peut-être pas tout à fait du passé. Mais Dismas n'est-il pas lui-même porteur d'un secret qu'il ignore ? Au cours de son enquête, il est assailli par des manifestations paranormales: est-il en train de passer sous l'emprise des " Autres " ? En tout cas, il fera tout pour atteindre une révélation plus effroyable et choquante que tout ce que vous pouvez imaginer...

L'avis de Carrie : Je pleure rarement en lisant un livre, mais là j’avoue que c’était limite. La phrase qu’on lit souvent à propos d’un livre « vous n’en sortirez pas indemne » s’applique à ce roman, sans conteste.
Le début est, certes, un peu long mais bon sang, une fois rentré dans le vif du sujet, on est complètement plongé dans l’enquête de notre détective privé, personnage auquel on s’attache très fort. Jusqu’à découvrir avec lui l’horreur absolue, la folie humaine, l’abjecte. La 4ème de couverture qui annonce « une révélation plus effrayante et choquante que tout ce que vous pouvez imaginer » tient toutes ses promesses, assurément.
Un roman vraiment fort et poignant.

 

Pour discuter de cette lecture