Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Pierre Grimal

Envoyer Imprimer PDF

pierre grimal

 

Pierre Grimal, né à Paris le 21 novembre 1912, mort à Paris le 11 octobre 1996, est un historien et un latiniste français.

Admis à l'École normale supérieure en 1933, reçu troisième à l'agrégation de lettres classiques en 1935, il fut membre de l’École française de Rome (1935-1937) puis exerça comme enseignant en latin au lycée de Rennes, puis comme professeur de langue et de civilisation latine aux facultés de Caen, Bordeaux, et enfin à la Sorbonne pendant trente ans. Il publia des études sur la civilisation romaine, dont de nombreux livres aux éditions Que sais-je, des traductions d’auteurs classiques latins (Cicéron, Sénèque le Jeune, Tacite, Plaute, Térence). A la retraite, il publia aussi des biographies et des fictions historiques romancées (Mémoires de T. Pomponius Atticus, Mémoires d’Agrippine, Le procès de Néron), plus destinées au grand public. À la fin de sa vie, il milita pour la sauvegarde de l'enseignement des humanités dans l'enseignement secondaire. Passionné de civilisation romaine, il fit beaucoup pour la promotion de l’héritage culturel de la Rome antique, tant auprès des spécialistes que du grand public. Il fut l'époux de Claude-Edmonde Magny, de son vrai nom Edmonde Vinel, et le père de l’égyptologue Nicolas Grimal.

(Source : Wikipedia)

Bibliographie :

  • Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, 1951
  • La Vie à Rome dans l'Antiquité, 1953
  • Les villes romaines, 1954
  • Petite histoire de la mythologie et des dieux, 1954
  • Dans les pas des césars, 1955
  • Horace, 1955
  • Romans grecs et latins, 1958
  • Mythologies, 1964
  • Histoire mondiale de la femme, 1965
  • La littérature latine, 1965
  • Le siècle d’Auguste, 1965
  • Essai sur l’art poétique d’Horace, 1968
  • La civilisation romaine, 1970
  • Le guide de l’étudiant latiniste, 1971
  • L’art des jardins, 1974
  • Le siècle des Scipions, Rome et l’Hellénisme au temps des guerres puniques, 1975
  • Les mémoires de T. Pomponius Atticus, 1976
  • La guerre civile de Pétrone, dans ses rapports avec la Pharsale, 1977
  • Nous partons pour Rome, 1977
  • Etude de chronologie cicéronienne, 1977
  • La mythologie grecque, 1978
  • Le Lyrisme à Rome, 1978
  • Sénèque, ou la conscience de l’Empire, 1978
  • Le théâtre antique, 1978
  • Le Quercy de Pierre Grimal, 1978
  • Italie retrouvée, 1979
  • L’amour à Rome, 1979
  • Sénèque, 1981
  • Jérôme Carcopino, un historien au service de l’humanisme (en collaboration avec Cl. Carcopino et P. Oubliac), 1981
  • Rome, les siècles et les jours, 1982
  • Virgile ou la seconde naissance de Rome, 1985
  • Rome, la littérature et l'histoire, 1986
  • Cicéron, 1986
  • Les erreurs de la liberté, 1989
  • Tacite, 1990
  • Marc Aurèle, 1991
  • Les mémoires d’Agrippine, 1992
  • L'Empire romain, 1993
  • Le procès de Néron, 1995
  • Rome et l’Amour, 2007
 

Newsflash

 

James Herbert est un auteur anglais spécialisé dans le domaine de l'horreur né le 8 avril 1943 à Londres.

Après avoir caressé la carrière de chanteur et de directeur artistique, James Herbert se consacre à la littérature. Peu à peu, il se spécialise dans l'horreur, sous toutes ses formes. Plusieurs thèmes sont récurrents dans son oeuvre : les catastrophes, le surnaturel, le nazisme et la réincarnation. Il aborde les catastrophes à plusieurs reprises, notamment dans ses premiers romans, comme La Trilogie des rats ou Fog ; tous deux influencés par les romans de science-fiction de John Wyndham. L'horreur qu'il dépeint ici est symbolique du déclin de la société, où même les autorités sont incompétentes. Sa période surnaturelle (Dis-moi qui tu hantes, Le Survivant) laisse l'horreur scientifique pour une horreur plus improbable. James Herbert revient ensuite aux horreurs plus terre à terre en consacrant deux romans historiques où des Britanniques sympathisent avec des nazis. Le dernier thème phare de la bibliographie de James Herbert est la réincarnation, comme dans Others ou Le Jour où je suis mort.

(Source : Evene)

Bibliographie : (dates de publications françaises)

  • Les Rats, 1976
  • Le survivant, 1978
  • Le Sombre, 1986
  • Pierre de lune, 1987
  • Le Repaire des rats, 1989
  • L'empire des rats, 1991
  • Fluke, 1992
  • La Lance, 1992
  • Hanté, 1992
  • Sanctuaire, 1993
  • Fog, 1994
  • Sépulcre, 1995
  • Présages, 1996
  • 48, 1999
  • Ballade pour un ange déchu , 2000
  • La Conspiration des fantômes , 2000
  • Le Jour où je suis mort , 2005
  • Le Secret de Crickley Hall, 2008
  • Les Autres, 2009
  • Magic cottage, 2010