Marque ta page

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Carmilla

Envoyer Imprimer PDF

carmilla

 

La jeune Laura vit avec son père dans un château isolé au cœur d'une forêt de Styrie, en Autriche.
L'arrivée énigmatique et impromptue de la belle Carmilla vient rompre une pesante solitude. Mais bien vite, le comportement étrange de cette nouvelle compagne éveille la curiosité de Laura. Peu à peu se noue entre les deux jeunes femmes une relation passionnée, tandis qu'un mal mystérieux commence à décimer les jeunes filles de la région.


L'avis de Carrie : Il s'agit d'une adaptation en BD du roman de Joseph Sheridan Le Fanu écrit en 1871.
Je vais donner là mon avis en faisant abstraction de la nouvelle originale puisque je n'ai pas lu cette dernière.
Le dessin ressemble beaucoup à celui de Manara (la BD érotique, pour ceux qui connaissent), en N&B, il y a 102 pages (plus du double d'une BD classique), donc on en a pour son argent. A mon avis, même si je n'ai pas lu l'histoire originale, l'histoire ici est plus érotique. Sofia Terzo montre et dit ce qui est juste suggéré par Le Fanu. Sinon, belle histoire de vampire au féminin.

 

Pour discuter de cette lecture

 

Newsflash

 

Nicholas Dismas est un détective privé comme vous n'en avez jamais rencontré : né avec de terribles difformités, il compense la dureté de sa vie par un humour désabusé et la compagnie des drogues et de l'alcool. Engagé pour retrouver un bébé disparu, probablement enlevé à sa mère à la naissance, il lève peu à peu le voile sur des faits troublants ayant eu lieu dans le milieu hospitalier et qui ne sont peut-être pas tout à fait du passé. Mais Dismas n'est-il pas lui-même porteur d'un secret qu'il ignore ? Au cours de son enquête, il est assailli par des manifestations paranormales: est-il en train de passer sous l'emprise des " Autres " ? En tout cas, il fera tout pour atteindre une révélation plus effroyable et choquante que tout ce que vous pouvez imaginer...

L'avis de Carrie : Je pleure rarement en lisant un livre, mais là j’avoue que c’était limite. La phrase qu’on lit souvent à propos d’un livre « vous n’en sortirez pas indemne » s’applique à ce roman, sans conteste.
Le début est, certes, un peu long mais bon sang, une fois rentré dans le vif du sujet, on est complètement plongé dans l’enquête de notre détective privé, personnage auquel on s’attache très fort. Jusqu’à découvrir avec lui l’horreur absolue, la folie humaine, l’abjecte. La 4ème de couverture qui annonce « une révélation plus effrayante et choquante que tout ce que vous pouvez imaginer » tient toutes ses promesses, assurément.
Un roman vraiment fort et poignant.

 

Pour discuter de cette lecture